V838 Monocerotis

21,00 30,00 

Clés Multidimensionnelles Universelles
V838 Monocerotis

P
hoto FUJIFILM brillant (250 g/m²)

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

V838 Monocerotis

V838 Monocerotis, (en abrégé V838 Mon) est une étoile variable de la partie australe de la constellation équatoriale de la Licorne. Le , elle est découverte à la suite d’un éclat intense photographié par N. J. Brown, éclat qui connait une magnitude visuelle maximum de 6.77 le 6 février 2002. ll s’agit d’une étoile binaire : son compagnon stellaire est une étoile bleu-blanc de la séquence principale (type spectral B5V).

L’étoile inconnue qui émet un rayonnement intense de magnitude estimé à 10, est découverte par N. J. Brown sur des photos réalisées le 6 puis le 7 janvier 2002 dans un secteur où l’on ne connaissait pas au préalable d’objet stellaire d’une magnitude inférieure à 12. Considérée comme une potentielle nova, il est tout de même émis des doutes par le spectre d’émission non caractéristique d’une jeune nova, et l’analyse du spectre indique un profil P Cygni. Les noms de Nova Monocerotis 2002 (Nova Mon 2) et de V838 Monocerotis (V838 Mon, en tant que 838e étoile variable de la constellation de la Licorne) sont donnés à ce nouvel objet céleste à cause de suppositions de nova et des caractéristiques démontrant un caractère variable. Des photos préexistantes qui avaient été prises sur la période du 22 décembre 2001 au 10 janvier 2002 dans le secteur, et disponibles sur la base Stardial, ont permis à Jim Bedient de révéler que l’explosion lumineuse aurait commencé environ le 

Depuis cette date, l’astre est suivi de près par les scientifiques, notamment grâce au télescope spatial Hubble, car le phénomène qui a provoqué l’augmentation soudaine de sa luminosité est encore mal compris. Le spectre d’émission évolue, et de nouveaux pics de luminosité sont constatés sur le spectre de l’infrarouge avec une magnitude absolue atteignant −9.8 (magnitude apparente de 6.77), faisant de l’étoile une des plus lumineuses de la Voie lactée. En utilisant l’interféromètre d’essais JPL Palomar, en 2005, les astrophysiciens ont déterminé un rayon du disque formé par sa couche externe d’environ 1 570 ± 400 R(C’est-à-dire qu’elle peut dépasser VY CMa). Le flash stellaire illumine progressivement le nuage de poussières qui l’entoure, donnant l’impression d’éjecter une coquille de poussières.

De récentes observations menées depuis 2008 suggèrent que cette brusque augmentation de luminosité pourrait être la conséquence d’un fait extrêmement rare dans l’univers : la collision entre deux étoiles. Les recherches de 2008 et 2011 ont permis d’évaluer le rayon de l’étoile actuelle à 380 R.

 

Les « Clés Multidimensionnelles Universelles » présentées sur le site sont en basse résolution avec un filigrane.
Les Photos que vous recevrez seront en haute définition, sans le filigrane.

Les « Clés Multidimensionnelles Universelles » transfèrent de l’information vibratoire qui réactualisent et reprogramment les données dans l’infiniment petit et l’infiniment grand ainsi que dans l’espace temps: Passé, Présent, Futur.
Cela a pour effet de reprogrammer et de réparer les champs informationnels amenant Équilibre et Harmonie.

Les « Clés Multidimensionnelles Universelles » vous reconnectent à votre Multi-Dimensionnalité et ainsi vous permettent de vous relier à votre Guidance (Âme, Moi Supérieur, Moi Divin, Supra Conscience…etc, le terme est propre à chacun).

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “V838 Monocerotis”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.